Sunday, May 18, 2014

République du Karakalpakistan

La République autonome de Karakalpakstan occupe 166,600 km² et est située dans la partie nord-ouest de l’Ouzbékistan près de la mer d'Aral, dans la partie inférieure de la bassin de l'Amou-Daria. La rivière d’Amou-Daria s’écoule dans à travers tout le territoire de Karakalpakstan. Le désert Kyzyl Kum est situé à l'est et le désert Kara Kum est situé au sud. Un plateau rocheux s'étend à l'ouest de la mer Caspienne . Le région est frontalière avec Turkménistan (dans le sud), avec la province de Khorezm (Ouzbékistan) est avec Kazakhstan (dans le nord).

Population: 1.582.700, principalement ouzbek (32,8%) et karakalpak (32,1%). Environ 48% de la population vit dans les zones rurales, tandis que l'autre 52% vivent dans des villes.
La République du Karakalpakistan (en ouzbek : Qoraqalpog‘iston Respublikasi), anciennement connue sous les noms de République autonome des Karakalpaks ou Karakalpakie créée en 1925 sous l'époque soviétique, est la 14e région administrative d'Ouzbékistan. Sa capitale est Nukus en ouzbek, ou No‘kis en karakalpak. Les langues ouzbèke et karakalpake sont coofficielles.

Les Karakalpaks étaient autrefois des bergers et pêcheurs nomades, et ont été pour la première fois mentionnés au XVIe siècle. Mise à part la capitale, Nukus, les autres grandes villes sont Xo‘jeyli ((kaa) Xojeli ; (ru) Ходжейли), un site important de ruines khorezmiennes, et Mo‘ynoq, ((kaa) Moynaq, (ru) Муйнак), un ancien port sur la mer d’Aral qui s’en trouve aujourd’hui éloigné de plusieurs kilomètres.

Le delta de l'Amou Darya était autrefois densément peuplé, et on y trouvait une agriculture basée sur un système d'irrigation extensif depuis des millénaires. À l'époque des Khorezm, la région disposait d'une puissance et d'une prospérité importantes. Cependant, les changements climatiques progressifs et le désastre écologique de la mer d'Aral à la fin du XXe siècle. Les anciens oasis, rivières, lacs, marais, forêts et fermes se sont asséchés. Le coton, le riz et les melons sont les principaux produits agricoles. La vie n’est pas facile ici parce que cet oasis de longue date des rivières, lacs, roseaux, forets et terres cultivées que constituait le delta d’Amou-Daria sont largement séchés.

Noukous

La capitale de Karakalpakstan est Noukus, 1255 km de Tachkent, 166 km d’Urgench. Elle a une population de 261,900 habitants.

Noukous est la capitale de la République autonome du Karakalpakistan et située à l'ouest de l'Ouzbékistan, à de Tachkent. Elle est proche de la ville historique de Kounya-Ourguentch, située dans l'actuel Turkménistan.

Les hommes ont commencé à peupler sur le territoire actuel de Noukous entre IV - III siècles avant J.C. L`histoire de la ville de Chourtcha découverte par les archéologues parle de ce que les hommes habitaient sur le territoire actuel Noukous depuis plus de deux mille ans. Chourtcha existait du IV siècle avant J.C. jusqu`au IV siècle après J.C. Il était un point d`appui de l`ancien état de Khorezm. Le 1 avril 1932 Noukous a obtenu le statut de la ville et en 1939 est devenu la capitale de Karakalpakstan.

Le musée Savitsky est universellement connu. Il possède une riche collection d`avant-gardisme russe. La ville est aussi célèbre par son musée régional, le musée Berdakh, les monuments de Berdakh, d’Oulougbek, d’Adjiniyaz. Parmi les monuments historiques découverts par les archéologues on peut mentionner les citadelles Toprak-Kala, Kavat-Kala, Ayaz-Kala, Kizil-Kala, le temple-mausolée Koykrilgan-Kala. Aux alentours de la ville se situent le monument zoroastrien Chylpyk et la nécropole Mizdakhan.

Circuit et excursion 

Karakalpakstan Musée national d'art
 
Le Musée d’Art de Noukus est appelé à la fois le musée de Igor Savitsky. Créé par Igor Savitsky - un collectionneur excentrique et fanatique, ce musée hautement inhabituel s’est débrouillé pour préserver une collection de classe mondiale des travaux des artistes qui pourraient, autrement, être perdus pour toujours. Le collectionneur a protégé un large ensemble des échantillons d’art soviétique des années 20 et 30, évitant ainsi la destruction. C’est la seconde meilleure galerie d’avant-garde russe dans le monde après celle de musée russe de St.Petersburg. Il y a 90,000 pièces dans la collection de Savitsky.

Autour de Noukus

Aux environs de 500 avant J.C. à 500 après J.C. la région du Karakalpakstan était une zone agricole. Les Karakalpaks , ont été enregistrés dans le 16ème siècle qui étaient autrefois les bergers nomades et les pêcheurs.

Mouynak

Mouynak (la mer d’Aral) – est à 210 km du nord de Noukus, jadis le plus grand port à pêche sur l’Aral mais maintenant il est à 100 km de l’eau. Le Cimetière des bateaux avec une dizaine de bateau de
pêche désertés et couvert de sable est au nord de la ville et s’étend à 2 km.

La ville de Mouynak est située sur le territoire de la république autonome de Karakalpakstan, elle a reçu le statut de la ville en 1963. A l`époque soviétique la ville de Mouynak était un port au bord sud de la mer d`Aral. L`économie de la ville se basait principalement sur la pêche et la conserverie de poissons. Dans les années 1980 la situation écologique a changé définitivement à Mouynak. Aujourd`hui Mouynak n`est plus entouré des eaux bleues claires de la mer d`Aral, mais des arbres secs et des sables du nouveau désert.

Cimetière des navires

Aujourd`hui Mouynak se trouve plus de 100 kilomètres de la mer d`Aral. Cependant on peut rencontrer partout les traces de l`ancienne vie d’une ville. A l`entrée de la ville il y a un piédestal avec la représentation du poisson. L`effet le plus triste est fait par le vieux port de Mouynak appelé actuellement "le cimetière des navires". Au milieu des sables se dressent des navires rouillés.

Ayaz Kala

Ayaz Kala dans le Khorezm (Karakalpakstan) est composé de deux citadelles en ruine construites en terre crue au sommet de promontoirs. Tout autour se trouve le désert du Kyzyl Koum qui s'étend jusqu'à la mer d'Aral. D'autres citadelles parsemaient ce territoire, elles avaient pour but de défendre, des agressions des nomades, les populations habitant dans ce territoire autrefois fertile car irrigué grâce à des canaux détournant l'eau de l'Amou Darya. Les plus anciennes citadelles de cette région, comme celle-ci datent du 4ème siècle avant J.-C.

Toprak Kala


Toprak Kala dans le Khorezm (Karakalpakstan) était l'emplacement d'une ville ancienne fortifiée, construite en terre crue au sommet d'un promontoir. Tout autour se trouve le désert du Kyzyl Koum qui s'étend jusqu'à la mer d'Aral. D'autres citadelles parsemaient ce territoire, elles avaient pour but de défendre, des agressions des nomades, les populations habitant dans ce territoire autrefois fertile car irrigué grâce à des canaux détournant l'eau de l'Amou Darya. Cette ville s'est développée à partir du 1er siècle avant J.-C et a été abandonnée au 6ème siècle après J.-C. à la suite d'attaques de turcs nomades qui ont dévasté les canaux, privant d'eau ce territoire. Les fortifications de l'ancienne cité mesuraient 350 m par 500 m (à droite). La ville était dominée par une citadelle royale (au premier plan) dans laquelle ont été menées des fouilles par les archéologues soviétiques et ouzbeks dès 1938.

Chilpik

Chilpik est une ancienne "tour du silence" zoroastrienne (donc pas une citadelle), datant du début de notre ère. Il s'agit en fait d'un simple mur de terre décrivant un cercle au sommet d'une colline. Simple mur, certes, mais tout de même imposant, avec une hauteur maximale de 15 mètres. D'autant plus imposant qu'il domine une vaste plaine où les quelques collines ne lui font qu'une pâle concurrence. Nous grimpons et pénétrons dans ce temple par une étroite ouverture. Au centre du cercle, les fidèles de Zarathoustra laissaient leurs morts en pâture aux oiseaux charognards, puis récupéraient les restes osseux et les enterraient dans d'autres collines alentour.

Guldursun Kala

Le site de Guldursun Kala à un peu plus de 15 km au nord de Tourtkoul, dans le district d'Ellikkala. La citadelle est située dans une petite collectivité rurale et est entourée par des maisons et des champs cultivés. Il se trouve à l'ouest du canal d'irrigation de Tazabagyab.
Le Grand Guldursun Kala est une citadelle rectangulaire mesurant 350 m de long et 230 m de large. Cela en fait une des plus grandes villes fortifiées du Karakalpakstan. Elle est en relativement bon état de conservation. A certains endroits, les murs extérieurs atteignent environ 15 m de hauteur. Il était situé au bord est de l'oasis du Khorezm face au désert du Kyzyl Kum et au-delà des steppes de Kiptchak. Ce que nous voyons aujourd'hui, a été principalement construit au 12e siècle et est le reste de la ville qui fut submergée par l'invasion Mongole de 1221. Heureusement, la ville ne fut pas complètement détruite et après, elle ne fut pas reconstruite, ce qui permet d'avoir un bel exemple de centre urbain de cette époque. Une caractéristique fascinante de la structure est que seul le mur nord-est a été construit avec des meurtrières, disposées en échiquier. Par ailleurs, les meurtrières semblent avoir été construites dans le mauvais sens, elles pointent vers l'intérieur plutôt que vers l'extérieur.

La raison de cette caractéristique est que la citadelle du 12e siècle a été construite à côté d'une forteresse médiévale bien plus ancienne, qui avait été construite avec des murs doubles sur un socle en pakhsa, l'espace entre les deux contenant des galeries d'archers. Le vieux fort a été démoli indépendamment d'un de ses murs extérieurs, qui fut ensuite incorporé à la nouvelle citadelle. Avec sa paroi intérieur non présente, le vieux mur extérieur a été renforcé avec une revêtement de pakhsa. L'architecture de la citadelle du 12e siècle est très différente des fortifications antérieures du Khorezm. Elle n'avait qu'une seule entrée située au centre du mur sud-est et défendue par une barbacane rectangulaire, mais il n'y avait pas de meurtrières dans ses murs extérieurs. Au lieu de cela, ses murs et ses coins étaient protégés par un système totalement nouveau de tours doubles. Les restes de bâtiments ont été trouvés juste à l'intérieur des murs est et ouest ainsi qu'au centre du site.

Source: http://www.marakandatravel.com/villes-excursions/karakalpakistan/index.html